L’histoire de la bière à Toulouse

 

La France a vu son activité Brassicole se renforcer à partir de la deuxième moitié du XXème siècle.

montplaisir.jpgAu début du XXème, la France comptait plus de 3000 brasseries. La Haute-Garonne était le 9ème département français qui en détenait le plus.

L’origine de cette activité dans la ville de Rose remonte bien au-delà.C’est dans les années 1870 que la Ville Rose a connu un développement très important avec l’arrivée de réfugiés alsaciens. En apportant leur savoir-faire aux brasseurs locaux, ils ont rapidement donné à la bière toulousaine ses lettres de noblesse.

Pendant la première moitié du XXème siècle, cinq brasseries ont prospéré jusqu’à atteindre la production record de 300 000 hectolitres. Elles avaient pour nom : Montplaisir, Darribeau, Debs, Stieber et Haffner. Nous avons retrouvé ce dernier maître-brasseur, dernier héritier vivant de cette époque. Il nous a dévoilé les recettes de fabrication qui nous ont inspiré pour relancer l’histoire de la bière à Toulouse.

 

Lancement de la TOLOSA

 

C’est grâce à un long travail de réflexion et d’analyse que la TOLOSA est née.

Une enquête dans l’ancienne région Midi-Pyrénées menée en 2000 afin de cerner les attentes des consommateurs sur les produits régionaux a permis de mettre en avant certains points importants.

Les produits de régions sont privilégiés pour le meilleur goût, bien qu’ils soient peu présents en grande surface et rarement en promotion. Egalement, une bière régionale serait appréciée ! On note aussi que deux noms se dégagent : TOLOSA et CATHARE.

 

Fort de ces conclusions nous avons décidé de mettre sur le marché : TOLOSA, bière cathare et de la diffuser dans le circuit de la grande distribution régionale.

Le premier brassin est arrivé à Toulouse fin 2000. Le produit a été bien accueilli par les distributeurs régionaux réalisant une vente d’environ 600 hectolitres en 2002.

Encouragé par ces résultats, nous avons entrepris la démarche de créer notre propre outil de production.